Le repos du guerrier!

10 12 2008

Nous serons bientôt de retour ! pas demain ni après-demain mais soon…very soon

Publicités




Footballeur Olympien: avenir risqué

8 12 2008

 

Les jeunes du centre de formation de l'OM
Les jeunes du centre de formation de l’OM

 

 

Sur ces dix dernières années, seulement 36 joueurs sur 700 ayant intégré le centre de formation de l ‘Olympique de Marseille, ont accédé à une  carrière de footballeur professionnel. De plus seulement 3 joueurs parmi les élus évoluent dans des clubs de niveau international, les 33 autres exercent leur métier, certes dans des équipes professionnelles, mais nettement moins prestigieuses.

Par conséquent une majorité de jeunes issus de cette formation sont donc confrontés à un échec sportif et se doivent de rebondir dans d’autres domaines. Par exemple, Laurent, qui après avoir suivi l‘intégralité de la formation proposée par le club phocéen en tant que défenseur s’est heurté à la dure réalité de la reconversion. Il occupe  actuellement la fonction d’agent municipal à la mairie de Manosque. Malgré la déception, il poursuit la pratique du football au niveau amateur, par simple passion : « Je m’y intéresse comme à mes débuts ». Mais il garde  de cette expérience quelques regrets: «Avec le recul, j’aurais peut-être dû opter pour une formation moins sélective ». Un choix cornélien qui doit souvent être fait à un âge où le discernement  n’est pas forcement acquis.

Dans le but de devenir joueur professionnel, les centres de formation offrent l’opportunité aux jeunes joueurs de bénéficier d’un apprentissage rigoureux et reconnu. L’Olympique de Marseille possède ce type de structure. Le centre de formation de l’OM, est un acteur incontournable du marché de détection et de formation de la région. Son principal objectif est d’alimenter l’équipe professionnelle en joueurs de qualité. Les stagiaires appelés à suivre l’apprentissage sont encadrés d’entraineurs diplômés, de préparateurs physique ainsi que d’un encadrement médical. De plus, une équipe administrative articulée autour de Mme Cassado  leur permet de bénéficier d’une formation sportive et scolaire, cette dernière estime cependant que : «malgré une prise en charge scolaire et sportive appropriée, la gestion reste délicate à cet âge là ».

Le dispositif, réactif, prend en compte la nécessité d’acquérir un bagage scolaire. Pour les plus jeunes, âgés de moins de quinze ans, la scolarité se déroule dans des collèges et lycées partenaires comme l’établissement Louis Armand ou encore Bartavelles. Dès 16 ans, le club s’engage à leur transmettre un enseignement scolaire, en leur proposant des cursus généraux et technologiques. Dans ce sens ces sportifs de haut niveau sont inscrits au CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) qui leur permet de suivre les programmes pédagogiques de l’éducation nationale. En 2008, 5 élèves sur 6 ont obtenu le diplôme du baccalauréat général et 2 sur 2 un baccalauréat technologique. Selon Roland Gransart, directeur du centre de formation : « Il y a 3 ans 80% des jeunes étaient en BEP et seulement 20% accédaient à la filière générale, aujourd’hui la tendance s’est inversée».Malgré les efforts entrepris au niveau scolaire, la reconversion reste délicate et souvent inévitable. Le rêve de nombreux adolescents aspirant à une carrière footballistique reste éphémère.

 

Thibault Ansaldi